Tanger

Cap Spartel


Le promontoire domine la mer d'une altitude de 315 m et bénéficie d'une forte pluviosité favorable à la végétation. Dans l'Antiquité, le cap Spartel s'appelait le cap Ampelusium, ou cap des Vignes. Sous le promontoire, les vagues de l'océan Atlantique ont creusé des cavernes, où les habitants de la région venaient autrefois tailler des meules 1.




Aujourd'hui, ces spectaculaires « grottes d'Hercule » sont une attraction touristique.



Sur le cap Spartel, à 110 m d'altitude, se trouve un phare, qui commença à fonctionner le 15 octobre 1864. Sa construction fut ordonnée par le sultan Mohammed IV ben Abderrahman, à la demande des représentants consulaires des puissances européennes alarmées par les nombreux naufrages qui se produisaient au large du cap. La lumière du phare est visible à 30 milles marins (55,6 km)2.



Au large du cap Spartel se trouve le banc Spartel, un haut-fond dont certains ont voulu faire l'île légendaire de l'Atlantide.
Grottes d'Hercule


Les Grottes d'Hercule sont des cavernes naturelles du détroit de Gibraltar situées à une dizaine de kilomètres de Tanger.

Cette référence à la divinité de l'Antiquité grecque est en lien avec la mythologie qui situe au Maroc les Jardins des Hespérides. 
Dans ces jardins, les trois filles du Titan Atlas gardaient les arbres aux pommes d'or protégées par un dragon à cent têtes. 
Lors de son onzième travail, Hercule, fils de Zeus tua le dragon et s'empara des fruits magiques qui garantissaient l'immortalité. Fatigué, il se serait reposé dans ces cavernes..